Dernière actualisation : mardi 2 juin 2020 
 

 

 

LES BAHAMAS SE PREPARENT A RELANCER LE TOURISME INTERNATIONAL LE 1 JUILLET 2020 AVEC UN NOUVEAU PROTOCOLE SANITAIRE ET DE SECURITE
 

Le ministère du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas,  en partenariat avec le Comité de Préparation et de Reprise du Tourisme bahaméen, annonce un plan de réouverture.


 

Le ministère du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas, en accord avec le Comité de Préparation et de Reprise du Tourisme Bahaméen (Tourism Readiness and Recovery Committee), composé de partenaires des secteurs public et privé, annonce un plan de collaboration pour rouvrir les frontières du pays, relancer le tourisme et reprendre les voyages internationaux à compter du 1 juillet 2020.

Lors d’une conférence de presse, les détails du « Plan de préparation et de relance du tourisme », qui sera le guide officiel du protocole sanitaire et de sécurité à suivre de façon uniforme dans tout le pays, ont été donnés.
Qu’il s’agisse des procédures d’entrée et de départ des Bahamas dans les aéroports et les ports, ou d’un programme de certification « Clean & Pristine » mis en œuvre dans les hôtels, les restaurants et d’autres entités touristiques et lieux accueillant du public, le plan décrit un vaste protocole sanitaire et de sécurité qui sera appliqué sur l’ensemble du territoire bahaméen pour tous les visiteurs et résidents.


« Notre priorité absolue a toujours été et sera toujours notre engagement pour assurer la santé et le bien-être de nos citoyens et de nos visiteurs », déclare Joy Jibrilu, Directrice Générale du ministère du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas. « Nous devons nous souvenir que nous avons adopté une nouvelle normalité dans le sillage du COVID-19, et que beaucoup de choses vont changer dans l’ensemble du secteur touristique. Nous mettons encore plus l’accent sur la sécurité et la propreté des Bahamas accessibles à tous, et nous nous réjouissons à la perspective d’offrir aux voyageurs l’expérience tropicale qui a fait la renommée de notre destination », ajoute-t-elle.

 

Un plan de relance par phase
L’économie du tourisme des Bahamas reprendra son cours, suivant une approche stratégique progressive qui garantit le respect des protocoles imposés en matière de santé et de sécurité, et qui permet de veiller au bon équipement du secteur de la santé pour qu’il soit prêt à intervenir à la demande si nécessaire.


• La phase 1, qui débutera le 15 juin, permettra aux plaisanciers internationaux et aux pilotes privés de revenir aux Bahamas.

  • Ces petits groupes spécifiques permettront d’être très vigilant sur la mise en place de ces nouvelles mesures, avec un contrôle accru.

Au cours de cette phase, les compagnies aériennes seront également autorisées à transporter aux Bahamas des citoyens bahaméens, des résidents officiels, des propriétaires de maison admissibles au statut de résidence permanente pour motifs économiques, les membres de la famille immédiate ou d’autres personnes importantes pour ces groupes.

  • Toutes les personnes qui reviennent aux Bahamas devront s’inscrire auprès d’une ambassade ou d’un consulat des Bahamas et obtenir un résultat négatif au test COVID-19
  • Durant cette période, le programme des vols sera réduit et, progressivement, les compagnies aériennes re-déploieront leurs plans de vols aux Bahamas.

En parallèle, pendant la phase 1, les hôtels rouvriront pour accueillir le personnel et leur permettre de mettre en place toutes les mesures nécessaires pour être prêts à accueillir les clients au début de la phase 2.


• La phase 2, à partir du 1 juillet, autorise la reprise des voyages internationaux, dont :

  • Les vols commerciaux, internationaux et domestiques.
  • Les hôtels et les locations de vacances tels que Airbnb et HomeAway
  • Le transport : taxis, jitneys et bus.

Le calendrier des phases suivantes et des autres secteurs sera annoncé ultérieurement.

 

Pour les voyageurs

Ils devront suivre le programme « Pour un voyageur en bonne santé », qui encourage les visiteurs et les résidents maintenir des mesures de distanciation sociale, à se laver régulièrement les mains ou à utiliser des gels hydro-alcooliques, et à porter un équipement de protection individuelle de manière appropriée, comme les masques, tout comme ils pensent à prendre leurs maillots de bain et leur crème solaire.

Dans les aéroports et les ports, les contrôles de température pour tous les visiteurs entrants seront effectués par le personnel de santé. Les voyageurs devront porter un masque dans toutes les situations où il est nécessaire de renforcer les mesures barrières, c’est à dire lorsqu’ils entrent dans les terminaux aériens et maritimes et y transitent, lorsqu’ils sont dans la zone de récupération des bagages et lorsqu’ils naviguent dans les zones des contrôles de sécurité et de douanes.

Au moment du départ, les vols seront programmés à une porte d’embarquement sur deux afin de fournir le plus de distance possible entre les vols, et plus de temps sera prévu pour l’embarquement afin de s’assurer que la distance physique soit maintenue.

Plusieurs nouvelles procédures seront également présentes tout au long de leur séjour sur l’archipel, notamment au niveau de :

 

• L’hébergement :

Les hôtels, les resorts et les locations de vacances renforceront les protocoles sanitaires et de sécurité tels que le nettoyage amélioré pour les chambres, la mise en œuvre d’un horaire échelonné pour les espaces publics et les lieux de visite.

  • Du gel hydro-alcoolique et du désinfectant seront mis à disposition du public dans l’ensemble des hôtels
  • Les contrôles et les mesures de surveillance de santé du personnel seront renforcés comme la prise de la température.
  • Un nombre limité de personnes sera imposé dans les ascenseurs
  • Toute la documentation non indispensable dans les chambres sera retirée.

• Les taxis et les voitures indépendantes :

  • Les passagers et les chauffeurs devront porter des masques tout au long du trajet.
  • La capacité des véhicules devra être réduite de 50% (les berlines devront ne transporter pas plus de 2 personnes, les SUV pas plus de 4) et les passagers ne pourront pas monter sur le siège avant.

• Les excursions, les visites, les attractions locales et le shopping :

  • Un nombre maximum de visiteurs devra être fixé ainsi qu’une durée de visite limitée pour permettre la distanciation sociale.
  • Autant que possible, les voyageurs devront utiliser leurs propres équipements (comme le masque, les palmes et le tuba) et les entreprises auront des articles disponibles à l’achat.
  • Les visiteurs ne seront pas autorisés à toucher les articles, à moins de les acheter, et le paiement en carte bancaire sera encouragé.
  • Les transats et chaises longues entre chaque famille devront être séparés les uns des autres d’une distance minimum de deux mètres
  • Un calendrier régulier de nettoyage et de contrôle devra être fixé, respecté et maintenu.

• Les navires et bateaux de croisières

  • Le personnel doit porter un masque imperméable dès qu’il interagit avec les passagers et lorsque la distanciation sociale sera difficile à maintenir.
  • La capacité devra être réduite de 50 % et les sièges passagers devront être attribués de façon à assurer une distance appropriée.
  • Un nettoyage sanitaire devra être assuré avant que les passagers n’embarquent et entre chaque échange de passagers. Toutes les surfaces fréquemment touchées doivent être nettoyées en permanence et de façon constante pendant la traversée et à la fin de chaque journée.

    • Les restaurants, bars et autres lieux de restauration
  • Les buffets ne seront plus autorisés jusqu’à nouvel ordre. Tous les repas devront être servis de manière individuelle ou pré-emballés.
  • Les entreprises doivent utiliser des menus jetables ou utiliser des tableaux d’affichage
  • Le personnel doit porter un équipement de protection individuelle (masque et gants).

 

La réouverture des frontières sera étudiée de manière constante par le gouvernement des Bahamas et les responsables de la santé. Les dates pourront évoluer selon les tendances de la situation du COVID-19, s’il y a une détérioration ou si le gouvernement et les organismes de santé jugent qu’il n’y a pas suffisamment de sécurité sanitaire pour les résidents ou les visiteurs.


Le ministère du Tourisme et de l’Aviation des Bahamas est conscient que les visiteurs doivent être rassurés au maximum et disposer d’un niveau de confort le plus élevé possible, faisant en sorte que les Bahamas soient perçues et vécues comme une destination sûre en matière sanitaire, et ce sur le long terme.

Pour de plus amples renseignements ou pour consulter le Plan de préparation et de reprise du tourisme, consultez le site www.bahamas.com/Trrcplan ou contactez nous par mail à info@bahamas.fr ou par téléphone au +33 1 45 26 62 62